Les pays de la Zone Franc en Afrique de l’Ouest,  sont organisés dans « l’Union Economique et Monétaire de l’Ouest Africain » (UEMOA) avec une monnaie commune, le Franc CFA qui est   arrimé à l’Euro par une parité fixe, garantie par le dépôt de 50% de leurs réserves extérieures dans un Compté d’Opération  au sein du Trésor Français.

Lire plus

Cliquez ici: Afrique : Franc CFA, 71 ans d’histoire contrastée

Chers amis,

Vous trouverez ici l’intervention sur le franc CFA sur la chaine africaine Africa24.

La principale idée était de dire:

  • Il faut continuer à travailler sur la création d’une monnaie commune à l’Afrique de l’ouest espace UEMOA pour passer ensuite à l’etape de monnaie africaine.
  • Il ne faut pas bruler els étapes en voulant rompre avec le franc pour de mauvaises raisons: attitude juvénile anti-français. et que l’urgence était à la consolidation de nos économies d’abord. Des économies avec des fondamentaux solides.
  • Il urge que les 2 francs sont convertibels directement entre eux.
  • Il ne faut pas sous estimer l’apport du franc sur le CFA lors des crises majeures qu’a connu l’UEMOA, comme au moment de la crise ivoirienne. ==> stabilité politique et économique de la zone.
  • Et un point non négligeable: la maitrise de l’inflation autour de 2%.
  • Les point des détracteurs du CFA qui demande le cyclage pour une 2e fois de nos réserves de change est incompréhensible car économiquement c’est un non sens.

En résumé, il faut sortir du franc CFA de façon sérieuse, et ne pas en faire une aventure anti-francaise de déconstruction coloniale uniquement, mais que cette sortie  soit un processus construit, maitrisé et qui débauche sur une monnaie forte de l’Afrique de ‘Ouest. Une monnaie commune qui sera au moins partagée par les pays qui partagent le CFA et aller sereinement vers une monnaie africaine.

Lire plus

Les pièges des dérives de l’Étatisation de nos Économies.

Le Sénégal est un pays membre de « l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine » (UEMOA), groupant huit pays anciennement colonisés par la France qui continuent de leur être liée par des Accords de coopération économique, financière et militaire des leur accession à l’Indépendance nationale en 1960. Le Sénégal est la deuxième Économie après la Cote d’Ivoire dans ce regroupement sous régional. Ensuite, depuis 1975, le Senegal, est, avec 15 autres États dont les Huit membres de l’UEMOA, partie intégrante d’un regroupement sous régional plus vaste avec 300 millions de consommateurs, que constitue la « Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest » (CEDEAO) dont il est la quatrième Économie derrière le Nigeria, la Cote d’Ivoire et le Ghana.

Lire plus

Fatimata Mohamed

 

 

 

Au mois de Septembre 2015, le Sénégal a gagné des places dans le classement des pays les plus innovants au monde et se retrouve premier en Afrique Subsaharienne. Cette progression est une source de satisfaction réelle pour notre pays. Aujourd’hui, l’importance de l’innovation comme stimulateur de développement n’est plus à démontrer, donc ce classement peut nous rassurer sur la trajectoire prise par notre économie. En se fondant sur le GII, General Index Innovation[1], 2015, le Sénégal totalise 31 points se classant ainsi comme premier en Afrique Sub-Saharienne et  au 84ième au rang mondial. Position tout à fait honorable au vu de notre rang dans l’économie mondiale.

Lire plus

Le secrétaire d’État en charge du suivi du Pudc (Programme d’urgence de développement communautaire), Souleymane Jules Diop trouve que les normes de passation des marchés publics ne sont pas faciles à suivre. « Je ne parle pas pour critiquer, mais nous avons un Code des marchés qui pose beaucoup de contraintes, mais surtout de temps et de délai

Lire plus

Cliquez ici: Gestion des ressources miniéres en Afrique

Chers amis,

Voici la prestation du Président Mohamed Ly sur le plateau de l’Africa News Room ce jeudi 28 Janvier 2016 sur le sujet traitant de la gestion des ressources minières: cas de l’uranium au Niger.

Lire plus

Il y a une légitime impatience des citoyens par rapport à l’exécution annoncée et prévue des projets du Président Macky Sall dans le  Plan Sénégal émergent (PSE). En Août 2014, le Premier ministre annonçait que 2015 serait l’année des grandes réalisations.

Lire plus

Le porte- parole du Gouvernement nous apprend  que « pour accroître la lisibilité du budget, la loi de finances de 2016 consacre pour la première fois

Lire plus

Nous sommes pour l’emprunt obligataire de la ville de Dakar, comme nous avons été pour ce qu’on a pu appeler « grand emprunt »  du pays acquis au moment de groupe consultatif de Paris pour le financement du PSE.

Mais on doit établir les règles de contrôle de l’endettement des collectivités locales comme c’est le cas pour l’Etat. Ceci est un impératif.

Lire plus

Afin d’encourager l’investissement, le Sénégal a signé avec différents pays des Accords Bilatéraux d’Investissement (ABI).

Lire plus

 

Notre production industrielle a baissé de 8.5% selon l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd). Des contre-performances sont notées dans les industries mécaniques -30,5%, Chimiques -7,3%, des matériaux de construction -18,1%,  Energie -4,6%, Alimentaire -4,3%  et Industries extractives -2,1%. Cette baisse n’est pas ponctuelle, il y a une tendance à la baisse depuis un semestre. On a perdu  depuis le mois de Mars plus de 70 points d’indice[ii].

Lire plus

Ce document d’orientation stratégique sur les IDE au Sénégal dégage des axes de travail pour améliorer l’attractivité du Sénégal dans le domaine des Investissements Directs Étrangers. Ce document a été élaboré par Jean-Philippe Payet, expert en investissements internationaux dans le cadre de ses activités pour le Think Tank IPODE.

Lire plus

Nous partageons avec vous les observations de Ibrahima Séne membre du PIT Sénégal sur le Projet de Loi des Finances Rectificatives 2014 Révisée.

Lire plus

Dans un entretien avec Intelligences Magazines du mois d’août le Premier ministre Mahammed Ben Abdallah Dionne fait l’annonce  de la réalisation de quelques infrastructures figurant parmi les 27 projets phares du Plan Sénégal émergent (PSE) dont la mise en service de la première phase du nouveau parc industriel de Diamniadio. Ces infrastructures seront livrées en 2015, a indiqué le Premier ministre Dionne. 

Lire plus

La presse en ligne de notre pays a repris amplement une interpellation d’un patron français vers notre patronat. Le titre provocateur de cette confidence est ‘’ Le patronat sénégalais quémande l’aide de l’Etat et n’a pas créé 2500 emplois en 14 ans’’. Je me suis intéressé à cette déclaration d’autant que si elle est vraie, elle est très grave pour l’éthique et l’image de notre patronat, qui par ailleurs, a ses dirigeants qui ne ratent pas d’occasion pour assener des leçons de patriotisme économique et de morale à la classe politique.

Lire plus

Le 31 Aout 2012 je publiais dans la presse un article intitulé « Stop aux emprunts obligataires de l’état ». Nous étions à un deuxième emprunt obligataire pour lesquels il ne nous a été communiqués ni la pertinence, ni l’impact économique. Mais je me sentis bien seul à dénoncer cette pratique. Les analystes contre les milliards récoltés au groupe consultatif de Paris pour financer le PSE étaient aphones !

Lire plus

L'USINE-AVEC-LE-CONDITIONNEMENT-DU-SUCRE-EN-MORCEAUXLa Compagnie Sucrière du Sénégal (CSS), créée en 1972, a été dotée de 17 000 hectares (ha) à aménager pour produire du sucre de canne afin de couvrir les besoins du pays.

Lire plus

La Politique économique du Sénégal est définie à partir de notre ancrage dans la Zone Euro, qui perpétue la Zone Franc, comme en atteste une Etude de la DPEE intitulée : « Différentiel d’inflation dans une Union Monétaire : le cas de l’UEMOA » publiée en Août 2010.

Lire plus

Par Abou LY & Mohamed LY

PMI et ETI[2] rencontrent essentiellement l’épineux problème de solvabilité financière, mais au-delà de cette difficulté tant décriée elles rencontrent aussi des difficultés d’ordre stratégique, de développement commercial tant au niveau national qu’international.

Lire plus

Par Mohamed LY

Code des marchés publics: DÉCRET N°2011-1048 du 27 juillet 2011

REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple – Un But – Une Foi DECRET N°2011-1048 du 27 juillet 2011

Lire plus