Forum économique de la Francophonie 2015 – Cérémonie de clôture avec Mohamed LY président IPODE

By in Affaires Etrangéres, Audio-video, Publications on novembre 2, 2015

Cliquez ici: Debriefing sur le 2e Forum économique de la Francophonie

Voici le débriefing final sur la chaîne africaine Africa24 sur le 2e Forum économique de la francophonie organisé à Paris le 28 Octobre 2015.

Notre credo c’est de dire que la francophonie est une « Belle promesse ». Mais rien n’est sur que la mise en oeuvre de la francophonie économique est un gage de croissance pour nos économies du Sud, donc nous invitons les états du sud à être vigilants et stratégiques dans leur engagement à la mise en oeuvre de la francophonie économique.

Dans les interventions de Mohamed Ly sur le plateau, il appelle à la concertation des pays francophones du Sud pour adopter une démarche commune pour la francophonie économique.

Mr Ly rappelle que depuis toujours la Côte d’ivoire est le premier exportateur de Cacao et que la Belgique, le France et la Suisse ont la meilleure expertise d’exploitation du Cacao mais la Côte d’Ivoire n’a jamais profité de l’expertise de la France ou de la Suisse pour l’acquisition de savoir sur la chaîne de valeur comme l’aurait dicter la solidarité.

On peut aussi rappeler que le Congo peut par son potentiel hydroélectrique peut fournir de l’électricité au 54 pays africains, et pourtant Hydro Québec qui est Québécois est expert dans l’hydroélectrique. Donc il n’a jamais été question de solidarité, mais il faut aller à des opportunités économiques. Et au vue des exemples ci dessus il y a de vrais opportunités pour les pays francophones du Sud aussi.

Le Président Mohamed Ly dans ses interventions du débriefing rappelle que la liste du FMI sortie il y’a une semaine et listant les 25 pays les moins riches du monde, s’y retrouvent 15 pays africains francophones soit 60% des pays les plus pauvres.

Il rappelle que la France est prépondérante dans l’espace francophone et invite à ce que la francophonie économique ne soit juste pas un moyen pour essayer de stopper ce que l’on peut appeler « l’envahissement de l’Inde ou de la Chine » dans leur pré-carré….

Mr Ly rappelle aussi que dans tous les forums auxquels il a participé dans l’hexagone, la seule question que se pose les occidentaux est: comment aller prendre de la croissance en Afrique !

Il rappelle aussi que le rapport Attali est à la base de cet élan de francophonie économique, même si le sujet est vieux du début des années 2000, il attire l’attention que dans ce rapport l’auteur y parle d’un scénario négatif qui représenterai le recul de la francophilophonie, mais les conférenciers au cours du forum n’en font pas assez référence, pas pour ne rien faire, mais surtout pour éviter ce qui pourrait nous amener à ce scénario….

Au delà du rôle de lanceur d’alerte le président du Think Tank Ipode a réaffirmé son attachement à la francophonie, à la francophonie économique, pour la promesse qu’elles portent devienne réalité aussi pour les Etats du Sud.

Seulement la France est dans son rôle à se demander comment exploiter le potentiel francophone pour améliorer sa compétitivité. Nous devrions faire idem chez nous et ne pas adopter le suivisme. La première phrase du rapport de Jacques Attali pour François Hollande est: Le potentiel économique de la francophonie est énorme et insuffisamment exploité par la France.


Laisser un commentaire