La réalité des problèmes d’insécurité dans nos grandes villes vient une nouvelle fois de s’illustrer à travers les flammes qui ont ravagé hier soir le marché de Sandaga. Nous ne devons verser ni dans la paranoïa ni dans la fatalité. Ceci n’est que la conséquence de l’urbanisation sauvage qui entraîne et continuera d’entraîner dans son sillage des désastres toujours plus menaçants pour la sécurité des populations et pour l’économie de nos pays.

Lire plus
Il est facile d’attendre la prestation du premier ministre devant l’assemblée nationale pour critiquer ou amender la politique générale du gouvernement, pour la DPG de Aminata Touré, je prends la peine d’exposer quelques points qui pourraient être l’attente des sénégalais devant cet exercice républicain hautement symbolique.

Lire plus

La problématique de la question foncière est souvent approchée du point de vue juridique, la transformant ainsi en débats entre juristes, sociologues et autres socio anthropologues, alors qu’elle touche les fondements économiques et sociaux de l’exploitation agricole.

Lire plus

Chers compatriotes,

Évoquer ici une crise au sommet de l’état n’est pas exagéré, quand on sait que ce sont les services présidentiels qui nous ont appris que le chef de l’état écourte son séjour à New York où se tenait l’incontournable assemblée générale des Nations Unies pour venir faire face au problème d’acheminement de l’eau que vit Dakar depuis trois semaines.

Lire plus

babacar justin ndiayeDerrière le rideau de truismes (sans sécurité pas de développement ; sans paix pas de progrès ; sans quiétude pas de succès etc.) se cache une milice politique de proximité sous des dehors sémantiques qui arrachent l’adhésion et confisquent l’approbation : Agence de Sécurité de Proximité. Mais une fois le vernis lessivé, apparaît monstrueusement un Régiment de Tontons-Macoutes en gestation.

Lire plus

Par Abou LY & Mohamed LY

PMI et ETI[2] rencontrent essentiellement l’épineux problème de solvabilité financière, mais au-delà de cette difficulté tant décriée elles rencontrent aussi des difficultés d’ordre stratégique, de développement commercial tant au niveau national qu’international.

Lire plus

PapeOusmaneGueyeAvec une superficie de seulement 550 km², soit 0,28 % du territoire national, Dakar supporte près du  quart de la population totale du pays. L’anarchie dans les normes de construction et l’urbanisation sauvage augmentent considérablement les risques de perte de vie lors d’une catastrophe. La zone de Thiaroye qui est est un mixte d’habitat et d’usine y est particulièrement exposée avec une densité supérieure à 4000 habitants au km²  .

Lire plus